Pourquoi écrire sur soi ?

Écrire sa vie, écrire le témoignage d’un moment particulier qu’on a vécu, voilà une idée qui nous est déjà passée par la tête. Et puis, elle est ressortie.

Pourquoi ? Parce que nous avons peur du ridicule ou de passer pour quelqu’un « qui se la raconte », et parce que nous nous disons que ce sujet n’intéressera personne… et mille autres raisons plus mauvaises les unes que les autres.

Allons-y !

La vérité, c’est que nous avons quelque chose à dire (plusieurs choses, en fait) mais que nous ne savons pas trop par où commencer. Alors nous laissons ce projet de côté et le remettons à plus tard.

Et si nous commencions par le début : pourquoi écrire notre vie ?

Pour faire un retour sur soi

L’écriture est un moyen extraordinaire de faire un retour sur soi, de se regarder dans le miroir et de contempler tout le trajet de vie accompli. Voilà qui n’est pas rien ! Stendhal écrivait à propos du roman « [c’] est un miroir qui se promène sur une grande route. » On pourrait dire exactement la même chose du récit de vie et du témoignage.

Écrire sur soi, c’est se retourner et regarder le chemin parcouru ; en un mot, y voir plus clair. C’est aussi donner du sens à notre vie pour repartir du bon pied.

Pour faire le point

« C’est pour les personnes âgées ». Pour elles, et pour tout le monde !

Les narrateurs viennent souvent me voir à un tournant de leur vie : naissance d’un enfant ou départ en retraite, divorce ou changement de vie, tous les cas sont différents. L’heure de faire un bilan d’étape : « Où en suis-je ? »

« Je pars à la redécouverte de ma vie », m’a confié un jour l’une de mes narratrices (j’appelle « narrateurs » les personnes qui me racontent leur vie et leur témoignage) en comparant mon stylo à un bâton de pèlerin…

Et vous, êtes-vous prêt à redécouvrir la vôtre ?