De bonnes raisons d’écrire sa vie (témoignage personnel)

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui m’est cher, je vais vous parler de vies.

Pas la mienne, non, au contraire, je vais vous parler de la vôtre, à travers un témoignage personnel.

Une vie, une aventure humaine

Beaucoup de gens croient que leur vie n’est pas intéressante. Ma grand-mère par exemple, quand j’avais dix-neuf ans, me disait qu’elle ne voulait pas m’embêter avec « toutes ses histoires ». Elle appartenait à une génération qui ne parlait pas. Ça ne se faisait pas, par pudeur, par peur, par humilité, aussi.

Elle avait vécu la plus grande partie de sa vie sur une île, dans un village d’à peine 150 habitants. On aurait pu se dire qu’elle n’avait pas connu grand-chose, des histoires sans enjeux, entre relations de voisinage et vie de famille, des broutilles. Grosse erreur !

Raconte-moi !

Dès qu’il s’agit d’humain, ma curiosité reprend le dessus, alors je lui ai dit : raconte-moi !

Bien m’en a pris : j’ai vu tout le XXe siècle défiler. Elle était née en 1900, j’ai revécu la vie d’une commune rurale et maritime, j’ai vu la guerre, la grippe espagnole, le phonographe, la mort, les fausses couches, les joies de la vie, la transformation du monde, l’occupation allemande, l’exode rural, l’arrivée du frigo, bref, non seulement je ne me suis pas ennuyée un instant, mais en plus, j’ai connu les sentiments d’une femme à la fois comme les autres et unique au monde. Ses joies, ses peines. Le témoin d’un monde qui n’existe plus que dans les mémoires et bientôt les livres d’histoire.

Témoin d’un monde, témoin d’une vie

Et je me suis rendu compte que j’avais appris beaucoup de son expérience. J’en étais sortie plus riche, plus humaine et plus consciente.

À partir de ce moment-là, j’ai compris raconter sa vie était une nécessité, transmettre sa connaissance et son expérience de vie était une richesse, un cadeau qu’on faisait aux autres.

Mais à condition de le faire avec respect et bienveillance, dans la confiance.

Voilà comment tout a commencé.

Et vous, avez-vous pensé à partager votre expérience de vie ?